Disponible sans faille depuis chez soi ! VDI

Pour un télétravail performant et fluide, pensez VDI !

La mise en place du télétravail est amenée à se développer rapidement. Comment les solutions de poste de travail virtuel (VDI) peuvent solutionner cette problématique ? Découvrez quels sont ses avantages significatifs pour les entreprises et les utilisateurs par rapport à d’autres modes de travail à distance comme le VPN ou le RDS.

L’engorgement des transports, l’engagement en faveur de l’écologie ou des circonstances nous amenaient déjà à envisager le développement du télétravail pour les années à venir. Le contexte sanitaire en cours nous pousse à envisager une généralisation de cette tendance. Comment les entreprises peuvent-elles fournir à leurs salariés, ou une partie seulement, ce type de services ? En quoi le poste de travail virtuel (VDI) peut-il se différencier de l’accès VPN ou de l’accès en bureau à distance (RDS) ? L’objectif ici est d’envisager les possibilités pour préparer les entreprises pour répondre aux enjeux de demain.

Le VDI sur le marché français

Disponible sans faille depuis chez soi !Par rapport au marché Nord-Américain, l’Europe et la France en particulier, accusent un retard concernant le VDI. La cause est multifactorielle. D’une part, le VDI pâtit d’une image datant d’une dizaine d’années de technologie aux performances aléatoires. Or depuis, les bandes passantes augmentent. Le stockage flash se démocratise. Les protocoles ont été largement optimisés. Battons d’office ce préjugé en brèche : le VDI est une technologie viable et parfaitement mature ! D’autre part, le développement du VDI a été freiné par la réticence des entreprises à mettre en place le télétravail. Les raisons étaient d’ordre juridique, social ou organisationnel. Cependant, les enjeux écologiques et sanitaires actuels nous impose un constat. La possibilité d’offrir, au moins momentanément, des solutions de télétravail, devient incontournable pour les sociétés.

VDI : quelles différences avec d’autres technologies d’accès distant ?

Pour mettre en place le télétravail, pourquoi une technologie VDI plutôt que d’autres alternatives ? La réponse est simple. Le VDI est actuellement la technologie la plus optimisée, sécurisée et complète pour offrir ce type de service.

Dans l’urgence actuelle, les entreprises ont massivement déployé des VPNs pour leurs télétravailleurs. Les problématiques rencontrées sont alors multiples :

  • un coût humain du déploiement des clients VPNs sur les postes utilisateurs
  • un transfert de compétences envers des profils non informatiques
  • une charge en bande passante.

Réactivité & Transparence

Le VDI, via l’utilisation de protocoles de communication optimisés, permet une empreinte de bande passante plus faible et de meilleures performances.

Concernant le bureau à distance (RDS), soulignons une différence technologique majeure par rapport au VDI . L’utilisateur ne dispose pas d’une machine virtuelle dédiée. Il bénéficie uniquement d’une session de bureau ouverte sur un serveur distant. Ainsi, la compromission de ce serveur distant entraîne la perte de connexion de l’ensemble des utilisateurs. Dans le cas du VDI, il suffit de redémarrer/provisionner à nouveau en quelques secondes le poste de travail concerné. De même, l’installation d’un serveur RDS est plus complexe que celle d’un simple hyperviseur.

Le VDI sort vainqueur des comparatifs en termes d’efficacité et de fiabilité comme socle technologique pour le télétravail. Le bureau à distance cependant convient pour certains types de profils, être complémentaire et donc s’intégrer à une architecture VDI, tout comme la publication d’applications.

Comment mettre en place une infrastructure VDI ?

Le premier élément à prendre en compte est le choix de l’éditeur. Nous recommandons ici VMware avec sa solution Horizon. Au-delà de l’aspect performances et fiabilité, où il fait jeu égal avec son grand rival Citrix, VMware Horizon offre l’avantage majeur d’être complètement intégré à la suite logicielle VMware (vSphere, NSX, vSAN, vRealize, AIR…). Cet atout lui donne une forte valeur ajoutée.

Ce socle logiciel se présente comme dans le schéma suivant :

Sans entrer dans les détails techniques, au-delà de donner accès aux postes virtuels à des clients internes, il permet également de fournir un internet, via une DMZ sécurisée, aux collaborateurs en  télétravail ou en mobilité sur tous types de supports : PC personnel, navigateur web, client léger de type Raspberry Pi, tablette, smartphone… Cet accès peut être sécurisé via une authentification multi-facteurs. De la même manière que la virtualisation a simplifié la gestion des serveurs, le VDI simplifie celle des postes de travail.

Agilité & EngagementConcernant l’architecture matérielle nécessaire, il est vivement recommandé de s’orienter vers des solutions convergées ou hyperconvergées. Cependant, il est important de noter qu’un stockage au minimum en partie SSD sera nécessaire avec un réseau au minimum de 10 Gbps à prévoir. Ces deux éléments peuvent être mutualisés avec l’infrastructure de serveurs virtuels. Le pallier financier se réduit ainsi pour la mise en œuvre d’un infrastructure VDI. Pour l’accélération graphique dont auraient besoin les créatifs ou concepteurs CAO, l’ajout de cartes graphiques Nvidia est également à prévoir.

 

De plus, les postes virtuels VDI sont situés dans le datacenter. Les services de fichiers auxquels ils accèdent et les applications auxquelles ils font appel le sont également. L’interconnexion se fait donc à des vitesses de type datacenter (10 Gbps minimum), supérieures à celles des réseaux de bureaux ou à plus forte raison encore des connexions WiFi, WAN ou 4G/5G. Au-delà de ce gain en vitesse, les fichiers ne sortent jamais du datacenter, même pour les clients en mobilité. A l’heure de la GDPR, des ransomwares et de la perte/vol de données, cet aspect est plus qu’appréciable.

Que faut-il en retenir ?

Télétravail & VDI : une synergie assurée !

En cette période de confinement et de télétravail, il est de la responsabilité des intégrateurs d’apporter des solutions permettant à l’avenir d’en réduire les impacts. Au-delà de cette considération conjoncturelle, les valeurs ajoutées concernant le VDI à garder à l’esprit sont :

  • Une solution mature permettant un accès simple au télétravail ou au travail en mobilité
  • Une sécurité accrue par rapport aux postes physiques
  • Des performances optimisées
  • Une simplicité d’administration accrue

VIDEO EN LIGNE  : Tout savoir en 30 min sur le sujet en visionnant la présentation détaillée de Marc Ruhlmann via ce lien.

Pour en savoir plus sur les enjeux IT actuels et les réponses de l’IA pour une Homme Augmenté, découvrez cet article à lire en cliquant ici. 

Continuez votre lecture avec nos autres articles de notre blog KeepITTouch !




Une question ? Un projet ?
Marc RUHLMANN
Marc RUHLMANN
Marc est Ingénieur Technico-Commercial chez SCASICOMP - Big Data, Data Analytics et VDI technical specialist.
mruhlmann@scasicomp.com

Laisser un commentaire