Tél : 01 55 58 19 00
Comment améliorer l'efficacité des processus IT pour répondre plus efficacement aux demandes des Métiers ?
Pensez agilité IT avec DevOps !
Aujourd'hui, les Entreprises doivent s'adapter à un marché en constante évolution pour se démarquer de leurs concurrentes via une innovation perpétuelle. Le moteur de cette innovation s'appuie sur la mise en oeuvre toujours plus rapide de nouvelles applications. Les initiatives DevOps répondent à cette volonté de globaliser les méthodes agiles à toute l'Entreprise. Elles impliquent une transformation digitale au sein des entités.
L'objectif est que les Métiers retrouvent confiance et sérénité dans l'utilisation des moyens informatiques de la Production.

 


Point de départ : les Métiers aux exigences de plus en plus fortes sur l'exécution

Dans le triptyque du Système d'Information de l'Entreprise actuelle, à savoir Métiers, Développement et Opérations, les Métiers sont en première ligne pour répondre aux défis d'évolution à laquelle l'Entreprise doit faire face. Ils disposent de la capacité financière afin de positionner l'Entreprise de la façon la plus compétitive possible dans son secteur d'activité et sur les nouveaux Marchés qu'elle envisage de pénétrer.
Les Métiers ont besoin d'une flexibilité et d'une réactivité maximales afin de garantir cette compétitivité.
Les équipes Dev savent assurer aujourd'hui la fluidité des demandes Métiers grâce aux nouvelles méthodes de développement qui produisent des applications dites "agiles".
Ces nouvelles méthodes ont un impact direct sur l'Infrastructure du Système d'Information ainsi que sur la structure des équipes, les méthodes et processus propres à l'Entreprise.
Si les équipes de Production de la DSI ne savent pas être aussi réactives, flexibles et agiles que les équipes Développement peuvent l'être grâce aux méthodes agiles, ces dernières iront chercher, avec l'appui des budgets des départements Métiers, la ressource informatique où elle est disponible, à savoir dans le Cloud.
Ceci constitue le Shadow-IT et la DSI perd alors toute visibilité sur les nouvelles applications de l'Entreprise.

 


L'émergence du mouvement DevOps

L'objectif d'une équipe « Ops » est de garantir la stabilité du Système d'Information de l'Entreprise. Elle se focalise sur la qualité au détriment du coût et du temps. Les équipes "Dev" ont pour objectif principal d'apporter des changements nécessaires à moindre coût et le plus rapidement possible.
Une initiative de type DevOps va assurer le liant entre les équipes de développeurs et la Production.
Elle va garantir qu'une demande Métier, exécutée via les méthodes agiles par les développements, soit mise en service de façon aussi agile par le service IT avec un alignement sur un objectif commun.
Elles permettent l'accélération de la mise en production de nouvelles applications afin d'alimenter l'innovation de l'Entreprise et cela, selon le modèle Cloud, à savoir une mise à disposition et une consommation de la ressource informatique à la demande.

Le Cloud hybride, l'infrastructure la plus aboutie pour répondre aux besoins DevOps.

Aujourd'hui, le développeur qui doit répondre à une demande Métier ne se préoccupe plus de savoir sur quelle ressource informatique son application va s'exécuter. Il souhaite être certain qu'elle s'exécute correctement avec les ressources appropriées (nécessaires et suffisantes).

L'Entreprise, pour diverses raisons liées à la confidentialité des données, à la gouvernance de son Système d'Information (Patriot Act) entre autres, va vouloir garder la visibilité sur son patrimoine applicatif et ses données tout en assurant un service de type Cloud Public.
Le Cloud hybride est l'Infrastructure du Système d'Information de l'Entreprise qui tire le meilleur parti des Cloud Public du Marché ainsi que des garanties de Sécurité offertes par l'environnement interne.
Il faut donc que les Opérations mettent à disposition des équipes de développement les mêmes services offerts par le Cloud Public afin que les Métiers puissent évoluer.
Le Métier demande une nouvelle innovation aux développeurs et ces derniers veulent déployer en un clic.
Les Ops doivent lui fournir cette capacité via un Cloud d'Entreprise hybride, à savoir que le chargé du développement sera satisfait, mais sans savoir si son application fonctionne sur un Cloud Public ou on-premise !

Les briques du Cloud hybride

Les équipes de développement vont accéder à un portail d'accès unique quel que soit le besoin.
Sur ce portail d'accès, elles iront chercher de la ressource Informatique, physique, virtuelle, PaaS ou applicative. Elles n'ont pas à se préoccuper d'où provient la ressource proprement dite.
Dans un Cloud Public, on parlera de click-and-go. Sinon, en mode on-premise, le Data Center de l'Entreprise est capable de répondre de la même façon qu'un AWS ou un Azure, en mode click-and-go. Cela est possible via un orchestrateur d'Infrastructure pour du IaaS, des composants Réseau, Serveur, Stockage et Virtualisation / Container programmable. Le tout est parfaitement imbriqué dans le portail d'accès à partir du moment où chacun des composants d'Infrastructure physique et applicative dispose d'une API au format REST.
Aujourd'hui, le développeur qui doit répondre à une demande Métier ne se préoccupe plus de savoir sur quelle ressource informatique son application va s'exécuter. Il veut juste savoir qu'elle va s'exécuter.
Les Opérations peuvent éventuellement s'orienter vers un moteur d'infrastructure de type OpenStack pour la partie on-premise, équivalent d'un Amazon Web Services pour offrir l'agilité nécessaire aux nouvelles applications agiles.



L'objectif systématique est de travailler sur des composants d'infrastructure virtualisables et programmables afin de retirer toute adhérence entre une application donnée et la ressource physique sur laquelle elle va s'exécuter.
C'est le SDDC (Software Defined Data Center) avec ses 3 piliers :
- Virtualisation du compute, hyperviseurs, containers,
- Virtualisation du Réseau, SDN (Software Defined Networking),
- Virtualisation du Stockage, SDS (Software Defined Storage) et Hyper-Convergence, Stockage Objet.

Ces différentes couches d'abstraction (middleware) sont basées sur un nouveau modèle de consommation de la ressource de type « policy-driven ».
Le modèle déclaratif est privilégié au modèle historique de type directif. Le modèle déclaratif est basé sur une modélisation de la ressource, ce qui va grandement faciliter la programmation des composants d'infrastructure. Ensuite, les données de tout type (données non-structurées, IoT), aussi bien internes à l'Entreprise qu'externes, seront exploitées via des solutions de type Big Data, avec moteur Analytics, etc.

 


Entre évolution et tradition : savoir gérer le Bi-modal IT dans son infrastructure

Ces nouvelles tendances de développement d'applications, afin de répondre au mieux aux attentes des Métiers , ont un impact direct sur l'infrastructure du Système d'Information . Il convient de le traiter de façon spécifique, notamment dans le but de pouvoir faire cohabiter les applications traditionnelles avec ces nouvelles applications dites "agiles".
L'Infrastructure du Système d'Information doit donc être aussi agile que les applications qu'elle va supporter.